Comment le cheval communique-t-il ?

Randonnées à cheval, équitation, la colline, balade , Kénitra
Les randonnées à cheval, une autre façon de se ressourcer
21 mai 2019
PAINTBALL LA COLLINE, KéNITRA, MAROC
Questions fréquentes sur Paintball La Colline
7 juin 2019
Cheval, la colline, ferme équestre, équitation, kénitra

Le cheval transmet des informations à ses congénères de différentes façons :

En vocalisant

Cheval, la colline, ferme équestre, équitation, kénitra

par exemple le hennissement est émis en cas de séparation et est entendu à très longue distance. Il transmet de l’information sur l’identité, le sexe ou la taille de l’émetteur.

Par des signaux visuels

Cheval, la colline, ferme équestre, équitation, kénitra

La posture du cheval donne des indications sur son état interne. Par exemple, la posture de vigilance qui peut être accompagnée d’une queue relevée et de soufflements est perçue comme un signal d’alerte par les congénères. En particulier, le positionnement des oreilles permet de suivre l’ « humeur » du cheval et son niveau de menace.

Par des signaux olfactifs

Cheval, la colline, ferme équestre, équitation, kénitra

Les chevaux reconnaitraient l’odeur des crottins d’un congénère familier, et son statut hormonal.

Par des contacts tactiles

Cheval, la colline, ferme équestre, équitation, kénitra

Essentiellement entre mère et jeune, mais aussi lors de grattages mutuels, en particulier lors des changements de saison ou après des séparations.

Les signaux émis par le cheval par le biais de sa posture, la position de ses oreilles et de sa queue, sont des indicateurs fiables de son « humeur », et permettent d’éviter les conflits. Il est essentiel de porter son attention sur les postures du cheval pour réagir à temps : un cheval effrayé est potentiellement dangereux, il peut fuir, s’écarter ou attaquer ; un cheval menace toujours d’abord avant de mordre ou donner un coup de pied. Il est donc indispensable de toujours observer les signaux d’alerte ou de menace : tension musculaire (encolure haute et tendue, ronflements, soufflements ; oreilles de plus en plus fixes vers l’arrière) afin de réagir (enlever l’objet de peur, s’écarter, se repositionner, …) au plus tôt et éviter un passage à l’acte.

Comments are closed.